Juin 132017
 

Titre original: Kung Fury
Réalisation: David Sandberg
Production: Linus Andersson, Eleni Young Antonia
Scénario: David Sandberg
Musique: Mitch Murder, Lost Years
Cinematographie: Matias Andersson, Jonas Ernhill, Martin Gäardeman
Edité par: Nils Moström
Société de production: Lampray, Laser Unicorns
Distribué par: Moving Sweden
Date de parution:
– 22 Mai 2015 (Cannes)
– 28 Mai 2015 (El Rey Network)[1]
Pays d’origine: Suède
Genre: Arts martiaux, Action, Comédie
Durée: 31 minutes
Language English
Budget US$630,019[2]
site: http://www.kungfury.com/

Kung Fury est un moyen métrage suédois de comédie et d’arts martiaux, écrit, produit et mettant en vedette David Sandberg. Le film rend hommage aux productions audiovisuelles des années 1980 sur le thème des arts martiaux, et des films policiers d’actions. Le film a fait l’objet d’un financement participatif via la plateforme Kickstarter, la campagne de financement du projet visait à récolter 200 000 dollars en cas de production d’un court métrage, ou 1 000 000 dollars pour le financement d’un long métrage. Les dons atteignirent 650 000 dollars, ce qui permit la production d’un court métrage. Le film a été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2015, mais n’a pas remporté de prix, au profit du film Rate Me en provenance du Royaume-Uni. Il est sélectionné et diffusé en clôture de la séance « SUE 3 » du Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand du 6 au 13 février 2016, à l’occasion de la thématique phare de cette édition : la Suède.
https://www.kickstarter.com/projects/kungfury/kung-fury?lang=fr

Sujet

Kung Fury, détective de la police de Miami dans les années 80, voit son coéquipier abattu par un Ninja. Adolf Hitler revient. Il va alors tenter de sauver le monde en remontant dans le temps pour tuer Hitler. Un bug informatique le conduit à voyager entre les époques.

Résumé (Spoïler)

En 1985, le détective du MDPD Kung Fury, et son collègue, Dragon, appréhendent un ninja rouge dans une ruelle. Celui-ci tue Dragon en le découpant en deux. Alors que le ninja charge Kung Fury, celui-ci est frappé par la foudre et mordu par un cobra, qui lui confèrent d’impressionnants pouvoirs, le rendant maître du Kung-Fu. À l’aide de ses nouveaux pouvoirs, il vainc son ennemi. Plus tard, une machine d’arcade devenue folle après avoir été frappée et insultée se met à détruire tout sur son passage, et exécute les passants. Kung Fury est appelé, et la neutralise après un rude combat : face à la salle d’arcade, puis sur un hélicoptère en mouvement, puis sur une grue, puis dans l’espace, avant de se finir au sol.

Alors que son chef lui ordonne de se mettre en binôme avec Triceracops, il refuse, se remémorant la mort de Dragon. Pendant ce temps, Adolf Hitler, alias « Kung Führer », spécialiste des arts martiaux, voyage dans son futur (notre présent) et attaque le département de police de Kung Fury en tirant des coups de feu à travers un téléphone. Ayant l’intention de neutraliser le Kung Führer, Kung Fury demande à Hackerman de le faire voyager dans le passé, dans le but de tuer Adolf Hitler. Un pépin dans le système de Hackerman le fait voyager trop loin dans le passé, et il se retrouve à l’ère Viking. Il y est directement attaqué par un Laser Raptor, mais est sauvé par Barbarianna, armée de son Minigun. Celle-ci lui présente Katana, qui lui propose l’aide de Thor. Celui-ci crée alors une faille temporelle lui permettant de revenir en 1940 pour terminer son travail.

Distribution

David Sandberg : Kung Fury
Jorma Taccone : Adolf Hitler
Steven Chew : Dragon
Leopold Nilsson : Hackerman
Andreas Cahling (VO : Per-Henrik Arvidius) : Thor
Erik Hornqvist (VO : Frank Sanderson) : Triceracops (Tricérakeuf en VF)
Per-Henrik Arvidius : le chef de la police
Eleni Young : Barbarianna
Helene Ahlson (VO : Yasmina Suhonen) : Katana
Eos Karlsson : Ninja rouge
Magnus Betnér : Colonel Reichstache
Björn Gustafsson : Private Lahmstache
David Hasselhoff : Hoff 9000 (voix)
Frank Sanderson : Cobra
Adrian Ciprian : le narrateur de la bande-annonce
Robin Arvidsson: racaille torse nu
Tomas Blomberg: Le gars avec le radio-cassette et courreur
Joel Dunkels: Mec avec le téléphone
Victor Lindgren: Police
Julian Maroda: Mec avec un radio-cassette
Vlad Micu: Extra et Courreur
Marc Strömberg: Racaille avec le skateboard
Robert Borg: Mec dans la rue/ Homme volant (non crédité)
Barry Hitchings: Mec jouant au Gauntlet (non crédité)
Gustaf Lingmark: Courreur (non crédité)
Sebastian Sahin: Racaille (non crédité)

Musique

La bande originale reprend les codes de la synthwave des années 1980. Elle a été composée par les suédois Mitch Murder et Lost Years avec quelques pistes de Patrik Öberg, Christoffer Ling, Highway Superstar et Betamaxx.

Sortie

La diffusion en avant-première du film a eu lieu lors du Festival de Cannes 2015, et fut diffusé officiellement par la suite sur la plateforme de vidéos en ligne YouTube, la chaîne de télévision suédoise SVT2, et sur la chaîne américaine El Rey, le 28 mai 2015. Le film atteint alors plus de quatre millions de vues en 24 heures.

La même année, le film sort en France en vost sur la plateforme Netflix.

Suite

Son créateur et acteur principal David Sandberg a annoncé la mise en route d’une suite que l’on espère aussi intense et déglinguée que le court-métrage original paru il y a un an. Cet hommage explosif et fun aux séries B et Z des années 80 à cumuler plus de 25 millions de vues depuis sa mise en ligne sur YouTube. Il faut dire que Kung Fury est un pur plaisir pendant 30 minutes.
Le suédois David Sandberg a confirmé la préparation d’une suite en publiant une photo du scénario sur son instagram en mai 2016. Kung Fury premier du nom avait été financé à hauteur de 650 000 dollars via une campagne Kickstarter. Il est fort à parier que Kung Fury II : The Movie le soit aussi. Mais cette fois-ci, il pourrait s’agir d’un long métrage. On est curieux de connaître la teneur du pitch en espérant qu’il soit encore plus barré que le précédent.

David Hassellhoff, s’est récemment confié à la presse à propos de sa participation au DLC Zombies in Spaceland de Call Of Duty: Infinite Warfare. Interrogé sur sa carrière, et notamment sur sa participation à la promotion de Kung Fury, l’homme s’est montré très enthousiaste. Encore très fier de sa présence dans le clip True Survivor (plus de 26 millions de vues sur YouTube, tout de même, The Hoff a lâché l’info croustillante du jour en évoquant David Sandberg. « Ce gamin a du talent. D’ailleurs, Spielberg veut être associé au projet. Un jour, David arrive chez moi et me dis ‘tu connais Steven Spielberg ?’ ‘euh, bien sûr! Je l’ai rencontré une fois’ ‘Et bien, il veut produire le film’. C’est dingue. J’ai hâte. »

Du côté des deux principaux intéressés (Sandberg et Spielberg), rien n’a cependant fuité. Il faut dire que Kung Fury 2 ne devrait entrer en production que cette année. Avant qu’une communication « officielle » ne se fasse, il peut donc s’écouler quelques bons mois. Avec un réalisateur aussi talentueux que David Sandberg, il est malgré tout évident que le résultat sera à la hauteur. Quand on sait que le premier court-métrage a été financé grâce à Kickstarter avec seulement 650 000 dollars, on reste rêveurs.

Si M. Spielberg s’en mêle, il se pourrait dès lors que nous n’ayons pas droit à un deuxième film d’un demi-heure, mais bien à un long-métrage. Un Kung Fury 2 encore plus déjanté que le premier ? Sur ce point, on ne peut que faire confiance à Sandberg. Il faut tout de même réaliser que le jeune homme a plaqué son travail en 2012 pour se consacrer exclusivement à la rédaction du script du premier opus !

sources:
https://en.wikipedia.org/wiki/Kung_Fury
https://fr.wikipedia.org/wiki/Kung_Fury
http://cinema.jeuxactu.com/news-cinema-kung-fury-2-la-suite-avec-encore-plus-de-nazis-de-kung-fu-et-de-monstres-27681.htm
https://gazette-du-geek.fr/kung-fury-2/8115

Mon Avis

Ce court métrage développé sur la base du crowd-funding est tout simplement exceptionnel. Il regroupe à lui seul et en seulement 31 minutes tous les clichés des genres des films des années 80: dieux nordiques, robots, transformers, véhicules avec intelligence artificielle, arts martiaux, dinosaures, ninja, nazis.  Il ne manque qu’un Mégalodon ou un Grand Requin Blanc pour boucler le tout. Ce film est un ovni, il condense tout ce qu’il y a de nanar dans les films des années 80 et bien plus encore.

Je me suis bidonné pendant 31 minutes.

Ce film est vraiment à voir quand on est passionné de nanars et de comédies parodiques.

Tout y est pour reproduire les nanars des années 80: la voix surjouée, le jeu d’acteur surfait, etc.

Franchement c’est à voir et revoir!!!! Il déchire tous les standards, et surfe sur tous les clichés!

film complet: https://www.youtube.com/watch?v=bS5P_LAqiVg

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

*