Juin 162010
 


Résultat de deux décennies de recherches et de pratique, le livre « Karate d’Okinawa : les sources du Fujian » est un incontournable pour tout passionné de karate qui serait curieux de sa propre pratique mais aussi de celle des autres autres écoles de karate principalement celles issues du naha-te.

Cet ouvrage reprend l’histoire d’Okinawa berceau du karate et notamment via les différentes vues des historiens okinawaiens en karate. Le livre montre l’influence des boxes chinoises du tigre, de la grue blanche et du dragon sur les formes de karate et sur les kata. Il dresse le portrait des maitres chinois ayant influencés directement ou indirectement les écoles de karate, ainsi que les principaux styles issus du naha-te et les plus grands professeurs de ces écoles.

Si vous connaissez et avez aimé « De la Chine à Okinawa: Tode, les origines du Karatedo » de Pierre Portocarrero, alors vous aimerez la profondeur des recherches de l’ouvrage de Lionel Lebigot et la pertinence des informations contenues. Par ailleurs Pierre Portocarrero a justement écrit la préface de cet ouvrage.

Il s’agit du seul ouvrage francophone qui traite de ce sujet avec cette profondeur et cette objectivité, présentant les diverses sources historiques de la façon la plus objective possible sans prendre partie et sans en privilégier plus une que l’autre.

Ce livre est en édition limité, n’hésitez pas à contacter l’auteur pour avoir des informations sur les points de vente. Pour plus d’informations contacter Lionel Lebigot à : lionel.lebigot@gmail.com

Blog de l’auteur: http://okibukan.over-blog.com/

Vous y trouverez notamment le détails de ses séjours à Okinawa (et la description de sa pratique qui a orienté ses recherches, les sensei et historiens illustres qu’il a rencontré et qui l’ont aidé), mais aussi de nombreux articles sur l’histoire, la géographie et la sociologie d’Okinawa.

Commentaires de lecteurs:

«  […] un ouvrage très documenté et passionnant  […]« 
Roland H. 9e dan Hanshi

«  […] un livre d’une grande richesse documentaire, rigoureuse et précise […] j’ai lu et relu ce passionnant livre écrit de façon hyper documentée par L. Lebigot.[…] Miyagi Chôjun , dans les pages 209 à 217 explique parfaitment ce qu’est son karate et donne quelques éléments de travail très intéressant.[…] Je suis sensible à votre attention de m’avoir fait découvrir un auteur, pratiquant, enseignant de grande tenue […]« 
Raymond J. 8e dan Hanshi

« Pour connaitre les sources directes de Lionel, je peux dire qu’il a retranscrit le plus justement possible les informations transmises, il n’a pas cherché à s’approprier celles ci comme ses propres découvertes, ce qui est rare dans le milieu litéraire des AM. Le fait également d’ouvrir des interrogations, et une réflexion sur les origines de l’art me fait dire que l’auteur fait preuve d’honnêté intelectuelle par rapport à ses incertitudes, en ne cherchant pas à les cacher!
Pour moi cet ouvrage est le plus complet dans ce domaine, même les ouvrages de références Japonais (Tetsuhiro Hokama, Akio kinjo, Tokashiki Iken) n’ont pas de sources aussi variées! C’est une référence!« 
G. C. 3e dan

« […]Je dirais que ce livre, interessant pour toute personne captivée par l’histoire des am et particulièrement par celles du kung fu et du karate, donne un nouvel éclairage à sa pratique pour tout pratiquant d’amc fujianais ou/et okinawaiens,
mais que cela peu aussi apporter pour ceux qui en descendent (karates japonais) ou qui leurs sont aparentés. (hakkas/sino-viet…).« 
m. expert en kung-fu.

« Le livre de Lionel est un apport considérable pour tous ceux qui s’intéressent au Karate d’Okinawa au delà de ses dimensions techniques car il s’agit d’un vrai travail de Chercheur qui n’hésite pas à remonter aux sources, à comparer et valider ses informations le tout enrichi par sa parfaite maîtrise de la langue japonaise et okinawaienne. C’est un livre riche, intéressant et agréable à lire qui a en plus le mérite de nous donner envie d’en savoir encore plus et pourquoi pas d’aller nous même aux sources des Arts du Fujian ! Personnellement j’aimerais voir plus d’ouvrage de ce type publiés et diffusés plus largement. Bravo et merci à Lionel en attendant le prochain ! « 
p. 2e dan

« Ouvrage fort interessant, très documenté, précis, l’auteur ne sacrifiant pas les faits au profit de ses propres théories,
ce qui est assez rare en la matiere pour être noté. en résumé, je dirais que c’est un livre très bien ecrit, qui touche à toutes les parts du karaté d’okinawa, son histoire, ses grands noms, ses origines… et qui fournit un condensé de connaissances sans equivalent à l’heure actuelle. autant dire que c’est une veritable bible à posseder à tout prix dans sa bibliotheque.« 
n. 1er dan

« C’est un remarquable travail d’historien qui fait la synthèse de plusieurs recherches sur les origines du karaté. Même pour un non spécialiste comme moi, c’est un vrai plaisir de lecture et à un moment on a l’impression d’être dans un petit dojo d’okinawa, et de faire sanchin On peut partager la passion de l’auteur et ressentir toute la richesse du karaté« 
B. 2e dan

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

*